Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris
22ème édition
frenesarit

không đề #2Pf

Phạm Nguyễn Anh Tú

Competizione #7

Diffusione live il sabato 17 ottobre alle 22:31 (UTC+2)

Sinossi

không đề #2 è un tentativo di catturare delle immagini provenienti dai sogni e dalla realtà del regista. Utilizza queste immagini per esplorare la sua identità, le sue esperienze passate, i suoi pensieri, la sua coscienza e l’inconscio.

PaeseVietnam
Anno2019
Formato di proiezioneDigitale
Durata3'
Biografia

Phạm Nguyễn Anh Tú è un videasta che vive a Ho Chi Minh, in Vietnam. Il suo lavoro si concentra sui temi dell’identità queer e della fantasia. Costruisce scene di sogno ludiche e dialoghi intimi tradotti al cinema. Tú affronta la realizzazione di video combinando collage animati e tecniche di chroma key per produrre scene che imitano stati onirici.

Texte du comité de sélection

In Vietnam, ambienti queer e onirici, un corpo dall’aspetto immediato e mutevole. Un’opera ricca e plastica in video, fatta di segni a volte tangibili, a volte più inconsci.

Tradotto dal traduttore www.DeepL.com/Translator

(G.M.)
Intervista

FCDEP

Quel est le point départ de Không d’ê#2 (Untitled #2) ? Et quel est votre rapport au rêve ? Est-ce que c’est cette relation qui vous a guidé lors l’élaboration de votre film ? 

Pham Nguyên Anh Tu

Je ne me souviens pas exactement de la première scène que j’ai réalisé, ni du point de départ. Parce que chaque scène s’est déroulée à des moments différents et avait des intentions différentes, mon idée générale du film a également changé et s’est beaucoup développée en cours de route.

 

Le rêve que j’ai fait était un rêve récurrent. Je ne peux pas dire si cela s’est produit plusieurs fois ou si c’était un déjà-vu à l’intérieur d’un rêve que je pensais être déjà arrivé. Néanmoins, j’étais curieux et excité par le processus de transformation de ce rêve en “réalité”, et j’ai peut-être exploré ce qu’il signifiait pour moi. J’ai toujours été intéressé par les rêves et par la façon dont les rêves prennent des éléments de mon passé, de mes désirs et de mon subconscient tout en y ajoutant souvent un ton aléatoire et absurde.

 

Je pense que ce qui m’a amené à faire ce film est que je suis intrigué par l’exploration de la raison pour laquelle je suis qui je suis, comment mon passé, les endroits où j’ai été, les gens que j’ai rencontrés ont eu un impact sur moi. Après avoir terminé le film et l’avoir regardé, j’ai pu constater qu’il s’apparente presque à un prolongement de moi-même et de mes pensées de cette période, un peu comme un journal intime.

FCDEP

Quel technique ou équipement avez vous utilisé pour réaliser votre film ? 

Pham Nguyên Anh Tu

J’ai beaucoup travaillé avec des fonds verts et je travaille généralement seul. Pendant le processus, j’ai essayé de ne pas me forcer à m’engager sur un thème ou un objectif final pour le travail. Cette façon de travailler me donne un espace confortable, et la liberté dont j’avais besoin pour m’explorer autant que mon travail.

FCDEP

Et combien de temps avez-vous mis pour concrétiser ce projet ? 

Pham Nguyên Anh Tu

 Il m’a fallu environ 6 mois pour réaliser ce film. Et j’ai résidé au Bamboo Curtain Studio à Taiwan pendant un mois. Leur espace était magnifique et le personnel m’a beaucoup soutenu. La moitié du film a donc été tournée à Taïwan, et l’autre moitié au Vietnam.